Tool of War

Troisième roman situé dans le même futur (après Ship Breaker et The Drowned Cities), Tool of War est à la fois une conclusion à la “série” et une synthèse qui réunit dans la même histoire l’ensemble des personnages principaux des autres romans.
 
Situé dans un futur marqué par le déclin des états-nations, par la montée en puissance des cités et des multinationales, par le changement climatique (l’ensemble des villes de la côte Est des États-Unis, par exemple, ne sont plus qu’un gigantesque marécage), par l’augmentation des inégalités et par l’existence d’humains “OGM”, le roman suit le destin de Tool, un soldat redoutable crée entièrement en laboratoire (en mixant sur une base humaine des gênes animaux).
 
Après s’être rebellé contre ses maîtres, Tool s’est fait discret. Mais sous sa férule, les différentes factions qui se faisaient la guerre dans les cités “englouties” (The Drowned Cities) sont soit vaincues soit sous son commandement. Attirant l’attention de ses anciens maîtres, il réchappe de peu à la mort et débute une fuite qui le mènera dans un puissant port indépendant et peut-être jusqu’à faire vaciller la multinationale qui l’a fait naître…
 
Labélisé “Young Adult”, Tool of War est bien écrit et intelligemment mené. Le lecteur qui connait déjà Bacigalupi retrouvera ici, sa patte dans la description d’un futur ou se côtoie à la fois le meilleur et le pire du progrès.

Lien Amazon pour acheter Tool of War.

Une pensée sur “Tool of War”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code