Que passe l’hiver

Première lecture de David Bry pour moi et bonne pioche (merci à Lhisbei qui m’a conseillé cette lecture) : Que passe l’hiver est un excellent roman de Fantasy.
Sous des dehors assez classique, Bry propose une Fantasy bien écrite, dans une ambiance hivernale très bien rendue et qui tient autant de la tragédie classique que de l’utilisation maline des poncifs du genre.
Voyez plutôt : un monde, La Clairière, habité par quatre peuples dont la noblesse est dotée de pouvoir (les uns peuvent prendre des formes animales, les autres invoqués des créatures de par delà le voile, ou encore voyagé dans les ombres, ou finalement percevoir les fils des destins possibles), une fois l’an, au solstice d’hiver, les rois de chaque peuple se rendre au centre de La Clairière pour pretter à nouveau allégeance au Roi de l’hiver, le seul descendant de la divinité qui créa le monde et lien entre les êtres qui l’habitent et leur créateur.
Temps de rites et de fêtes, c’est pour Stig, fils cadet du roi du peuple changeforme et au pied bot, sa première cérémonie. Impatient de vivre pour la première fois cette événement, il ne réalise pas encore que cette fête du solstice sera particulière. En effet, dès la première nuit, un des seigneurs meurt; première victime d’une longue liste à venir. 
Pris dans les filets du destin, Stig et les autres jeunes gens présents sur place tentera de comprendre ce qui se passe et de modifier l’issu tragique qui semble se profiler à l’horizon.
Bien que basé sur des poncifs du genre (le jeune homme qui se découvre une place important dans le destin, le rôle du destin et “mini” prophétie), David Bry parvient à tisser un roman à l’ambiance soignée et prenante, avec une fin bien trouvée et une saga dont chaque strophe ouvre un chapitre : une réussite.

Lien Amazon pour acheter Que passe l’hiver.

Une pensée sur “Que passe l’hiver”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code