Le testament d’involution

Deuxième moitié du dernier tome de la série du bâtard de Kosigan (enfin de la première série devrais-je écrire, car une partie de l’histoire du bâtard reste à écrire), Le testament d’involution débute là ou se termine le tome précédent.

Le bâtard est en mauvaise posture à Cologne : “invité” du cercle de sorcière de la ville, il joue un numéro d’équilibriste dangereux entre ses commanditaires (sorcières, seigneur local et inquisition). Il ira de découvertes en surprises alors qu’un grand massacre se prépare dans l’ombre et que le testament d’involution est sur le point de livrer ses secrets.

Au début du XXe siècle la société secrète appeler l’arche est sur le point de voir aboutir ses projets et changer, peut-être, définitivement la donne et la connaissance du passé de notre histoire.

Les deux grandes trames narratives arrivent à des conclusions partiels et de nombreuses révélations sont au rendez-vous dans un roman toujours construit à l’aide de documents (journaux intimes, rapports, lettres, enregistrements mentaux….) historiques et au rythme effréné.

L’auteur pose, de plus, des jalons (entendez par là de nouvelles interrogations pour le lecteur) pour la suite (qui n’arrivera jamais assez vite).

Bref, la série du Bâtard de Kosigan est une série majeure de Fantasy, aussi bien au niveau de la qualité de son écriture que des intrigues et du monde qu’elle dévoile. Vous ne les avez pas encore lu ? Mais qu’attendez vous ?

Et je rappelle toujours sur Book en stock le mois de Fabien Cerutti qui vous permet de lui poser pleins de question.

 

2 réponses sur “Le testament d’involution”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code