Les Terres de l’Est

Le second tome de la série des Récit du Demi-Loup (après Véridienne), Les Terres de l’Est est bien supérieur au premier tome (qui était déjà bon).
Si dans Véridienne Chloé Chevalier brossait l’enfance et l’entrée dans l’âge adulte de la princesse de Véridienne, de sa cousine seigneur des Eponas et de leurs trois suivantes, dans Les Terres de l’Est elle poursuit son récit en lançant ses personnages les uns contre les autres et en étendant leur univers (confiné au château dans le premier tome).
Une des suivantes vit dans la pauvreté avec le prince de Véridienne, tous deux ont été exilé, les Eponas sont quasiment devenu un royaume indépendant sous la férule de leur seigneure et de sa suivante, pendant qu’à Véridienne des changements s’annoncent alors que la princesse gagne en pouvoir. Le Royaume voit également l’épidémie de la Preste Mort ramenée de l’Empire de l’Est s’étendre peu.
Depuis cette situation initiale, le récit, formé des journaux intimes et lettres des différents protagonistes, se déploie sur plusieurs années en montrant à la fois l’évolution de Véridienne et des Eponas, mais aussi les voyages des exilés qui préparent une vengeance au long court. Le lecteur découvre donc d’avantage le vaste monde et le passé du prince. Le tout se mêlant pour former un récit qui prend de plus en plus d’ampleur au fils des pages.
Arrivé au terme de ce second tome, je n’attend qu’une chose : le troisième !

2 réponses sur “Les Terres de l’Est”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code