Harry Potter and the Cursed Child

Pièce de théâtre, Harry Potter and the Cursed Child devrait avant tous s’apprécier en représentation. N’ayant, comme beaucoup, pas les moyens en ce moment d’aller à Londres pour voir la pièce, je me suis rabattu sur sa version écrite.
 
Avant d’en parler une remarque : si j’ai apprécié, dans son ensemble, la série d’Harry Potter, je n’ai pas grandi avec elle et je l’ai découverte la vingtaine passée, je ne ressens donc pas une nostalgie particulière pour le petit sorcier.
 
Petit sorcier qui a d’ailleurs bien grandi puisque il a la fin trentaine / début quarantaine dans la pièce (qui se déroule sur plusieurs années). Elle suit les années d’étude à Hogwarts de son second fils, Albus-Severus, et de son meilleurs ami Scorpius Malfoy, les deux étant des Slytherins (ce qui ne manque pas de faire jaser).
 
L’intrigue tourne autour d’un retourne-temps assez puisant pour permettre de remonter des années en arrière et sur la possibilité pour Albus et Scorpius de sauver Cédric Digory. Evidement les tentatives ne vont pas aller sans provoquer des changements radicaux à leur présent et mettre en danger toutes les luttes de la génération précédente.
 
Au delà de l’intrigue principal (un peu “casse-gueule”, comme souvent avec le voyage dans le temps), Harry Potter and the Cursed Child est avant tous une manière de faire entrer Harry Potter dans l’âge adulte et lui donner l’occasion de faire la paix avec son passé.
 
En effet, on voit le sorcier  revisiter son enfance et adolescence au travers des difficultés qu’il rencontre avec ses enfants (et de manière plus littérale avec les voyages dans le temps d’Albus et Scorpius). Les choix qui lui ont été notamment imposé, par Voldemort mais aussi Dumbledort, sont au centre du comportement hiératique (et de la crise de la quarantaine) qui frappe Harry.
 
Au final une pièce sympathique pour ses thématiques, à l’intrigue un peu bancale et qui mérite sans doute d’être vécue dans sa dimension première d’œuvre théâtrale.

2 réponses sur “Harry Potter and the Cursed Child”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code