Chiens de guerre

Le futur proche, après avoir tenter d’utiliser des robots et IA pour faire la guerre, les états ont choisis les bioformes, animaux modifiés pour combattre.

Au Yucatan Rex est un bon chien, à la tête d’un escadron expérimental, car composé de plusieurs animaux (un ours, un essaim d’abeilles et un crocodile), il combat pour son maitre les ennemis. Rex est un bon combatant, un bon leader, un bon chien, il sait comment rendre son maître heureux.

Alors quand il se retrouve coupé de son maître, à même de prendre ses propres décisions et que son maître tente de cacher des crimes de guerre tous change pour lui…

Chiens de guerre débute comme un roman de guerre narré par Rex, avec certains passages donnant voix à d’autres protagonistes, pour évoluer vers un roman qui décrit une singularité possible : l’émergence et l’acceptation ou le rejet par l’humanité d’intelligences autres.

Dans ce sens Chiens de guerre est un roman très malin, bien construit et qui sur une proposition “simple” développe une réflexion sur l’intelligence. Il a en plus le mérite de ne pas s’étendre sur des pages et des pages. Audio lu en VO, la version française sort ces jours chez Lunes d’encre.

2 réponses sur “Chiens de guerre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code