Sacra I

Recueil de nouvelles (4), novelettes (2) et novellas (2), Sacra (volume premier mais se suffisant parfaitement en lui même) présente plusieurs textes de Léa Silhol, dont la plupart inédits.
Chercher à résumer chaque texte serait gâcher le plaisir de la lecture, que le lecteur sache qu’il trouvera en ses pages des portions de l’histoire d’Isenne (une version de Venise fantastique où un pacte avec d’anciennes Puissances permet aux artisans de la ville de produire le verre le plus pure), de nombreux texte sur l’art et ceux qui la font, des textes entre notre monde, aujourd’hui et hier, et ailleurs, et pour ceux qui aiment naviguer la Toile quelques fils à suivre.
Les textes sont tous très bien écrits et, quoiqu’en dise l’auteur, je trouve que Silhol est souvent à son plus haut niveau avec des textes “courts”. Le premier volume du recueil Sacra est à ce titre, un sans faute. L’auteure laisse voir une vision de l’art, et de l’écriture en particulier, sans consentions et comme impératif s’imposant à l’artiste,  dont je ne serais pas surpris qu’il soit sa vision propre (en regardant l’année d’écriture du premier texte du recueil, une histoire d’écrivaine, d’odeurs, de rituels et d’art, je ne peux d’ailleurs que spéculer sur ce qui a présider à l’écriture de cette novelette).
En bref, Sacra est un véritable petit bijoux et j’attend le second volume avec curiosité et fébrilité.

Edit : le lecteur curieux pour se rendre sur facebook afin d’avoir “l’envers du décors” de la première  nouvelle du volume et réaliser à quel point les intentions de l’auteure et les projections du lecteur se rencontrent, parfois, et s’éloigne, très souvent…

Une réponse sur “Sacra I”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code