Ritual of fire

Troisième roman se déroulant dans l’univers du jeu Fireborn, notre monde où la magie (karma) est réapparue sur Terre provoquant divers phénomènes inexpliqués, rendant la magie opérante à nouveau et réveillant des êtres anciens et puissants, tel que les dragons réincarnés dans des individus normaux.
L’action de tous les romans se déroulent à Londres dans un futur indistinct, Ritual of fire ne fait pas exception. Le roman débute lorsque qu’un agent du MI5, et la politicienne qu’il protège, survivent, contre tout attente à un attentat. L’agent du MI5 se retrouve accusé de ce dernier et prend la fuite aidé par un mystérieux musicien. Commence alors pour cet agent, qui est en fait un Scion, un dragon réincarné, une longue quête pour démasquer, et arrêter, un complot d’une grande ampleur. Les “gray gentlemen” sont menace sortie du fond des âges qui ont silencieusement remplacé les figures importantes de la vie publique britannique. La réunion des Scions d’une même couvée et leur union contre ce danger commun est le thème du roman.
Raconté comme cela, le roman peut sembler assez basique. Il est néanmoins bien écrit, la narration alternant entre l’histoire principal et des sous-histoires montrant un moment clef de la vie de chaque protagoniste. Je reprochais aux deux tomes précédant de trop jouer sur la corde de la découverte du monde magique. Bien que Ritual of fire n’échappe pas totalement à ce travers, Jordan Ellinger l’esquive néanmoins avec élégance en mettant ensemble des personnages plus ou moins avancé dans la quête de leurs origines et en distillant dès le début du roman de nombreuses information. Quelques clins d’œil aux autres romans sont même sympathiquement posés dans le roman.
En conclusion, je peux dire que des trois romans se situant dans l’univers de Fireborn paru à ce jour, Ritual of fire est le meilleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code