La majesté des mers

Troisième volume du cycle des douze Royaumes (mais situé chronologiquement avant la mer des ombres et Le rivage du labyrinthe), la majesté des mers narre les premières années du règne du roi de En “actuel”. Le royaume de En est resté longtemps sans souverain et a donc sombré dans l’anarchie. C’est donc un royaume affaiblit et hautement corrompu que le nouveau roi a découvert, ce dernier étant, comme son Kirin, originaire du Japon et non des douze Royaumes. Pour compliquer le tout : le nouveau roi semble bien indolent et le Kirin doute des mérites de la royauté.

C’est dans ce contexte que le royaume devra faire face à une rébellion et à l’enlèvement du Kirin. Cette rébellion sera un test pour le nouveau roi qui devra démontrer sa capacité à gouverner.

Le roman est plaisant à lire, même si j’avais trouvé la traduction des deux volumes précédant plus fluide. L’histoire est bien menée et les personnages sont haut en couleur et originaux. Une très bonne lecture pour de la fantasy différente et de saveur asiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code