Homo Vampiris

Pour continuer dans la mouvance “vampire”, je me suis attaqué au dernier livre de Fabien Clavel : Homo Vampiris.

Sous ce titre explicite se cache un fort sympathique roman narrant, du point de vue des vampires, le destin d’un groupe de cinq vampires révolutionnaires se nommant l’ancolie. Ce groupe, séparé depuis un échec révolutionnaire à Moscou à la fin du XIXe siècle, va se retrouvé suite à l’assassinat d’une des chefs d’un groupe d’humain chassant les vampires et suite à la rencontre d’un des leurs avec Nina, une jeune vampire un peu perdue dans ce nouveau monde.

Le roman se déroule dans un futur proche et narre aussi bien une histoire vampirique qu’il dépeint un monde à l’agonie alors que la nature se détraque de tout côté. Les vampires dépeint ici sont inspirés à la fois par l’image d’Épinal des vampires romantiques et à la fois par les vampires plus modernes (de jeux de rôle où de Twilight).

Homo Vampiris est un roman prenant qui m’a bien plus, même si la fin m’a paru un peu abrupte et, en quelque sorte, ratée. Fabien Clavel, l’auteur, remonte ainsi dans mon estime de lecteur tant je n’avais peu apprécié les derniers romans que j’avais lu de lui (une série de romans de fantasy pastiches de très mauvais gout).

Une réponse sur “Homo Vampiris”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code