Anansi Boys

Fat Charlie mène une vie médiocre mais tranquille à Londres : un boulot de comptable minable, une fiancée avec une futur-belle mère exécrable, et surtout il vit loin de son père. Mais au final Fat Charlie n’est pas mécomptant de sa vie. Mais voila qu’un beau jour son père décède alors qu’il chantait une chanson dans un karaoké. Ce jour là la vie de Fat Charlie bascule.

Elle bascule, car son père n’est pas n’importe qui : c’est Anansi l’araignée des mythes africains. Et non contant d’avoir un dieu comme père, Fat Charlie a aussi un frère, Spider, qui s’invite dans sa vie et la met sans dessus dessous : plus de travail, plus de fiancée, et la police qui s’intéresse à lui. Fat Charlie doit réagir pour sauver sa vie et, qui sait, découvrir sa propre nature.

Gaiman livre ici un roman dans la droite ligne de American Gods. Seulement il est beaucoup plus léger, on rit beaucoup et on suit avec plaisir une histoire bien ficelée et, malgré la légèreté du propos, joliment documenté. Une lecture très très agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code