Terminus

Nous sommes en 1997 aux Etats-Unis, le gouvernement a, depuis les années 80, des missions en espace profond. Ce qui est moins connus du public c’est que le même procédé qui permet d’explorer les étoiles est aussi utilisé pour explorer des futurs possibles. De nouvelles technologies ont pu ainsi être développé plus tôt, mais, secret d’état, il a été aussi découvert que la fin de l’humanité est sur l’horizon, le Terminus, et qu’elle se rapproche.

Dans ce contexte, Shannon Moss du NCIS, ancienne marine ayant voyagé dans l’espace et le temps, et contemplé Terminus, est appelé pour enquêter sur un meurtre sordide d’une famille américaine. Seul problème, le suspect principal, le père de famille, est un ancien marine ayant voyagé dans le temps et supposément perdu en mission comme le reste de l’équipage du vaisseau d’exploration dans lequel il servait….

Commence alors une enquête entre présent, 1997, et futurs possibles dont les ramifications sont bien plus importantes que ce que Shannon peut imaginer.

Terminus est ainsi un thriller de science-fiction mâtiné de fantastique/horreur brillant. Entre les implications vertigineuses de l’enquête et des retours entre présents et futurs possibles qui posent des mises en abimes de l’intrigue, Terminus est un petit bijou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code