L’incivilité des fantomes de Rivers Solomons

L’incivilité des fantômes de Rivers Solomons, que j’ai audio-lu en VO, est un roman de science-ficiton se déroulant dans un vaisseau générationnel s’éloignant de la Terre afin de trouver un nouveau monde viable. Dans ce vaisseau un société rigide a été mise en place avec la classe dirigeante / supérieure dans les plus hauts ponts du vaisseaux et la classe servile dans les plus bas; la classe dirigeante est blanche, celle servile est noire. Ce point fait résumé à certain le roman en “une plantation de coton dans l’espace”;  ce en quoi ils n’ont pas totalement tort.

Mais le roman ne se résume pas totalement à cela. Déjà le société décrite ici est fermée, pas d’échappatoire physique possible en s’échappant dans des zones plus libres ou/et plus sauvages, ensuite le roman propose une intrigue : celle de Aster, esclave de par sa couleur de peau, mais métis, intelligente, brillante même, qui aide le chirurgien général du vaisseau (bien que ses compétences soient supérieures) et qui tente d’élucider le mystère de la disparition de sa mère qui connaissait le vaisseau comme sa poche.

L’incivilité des fantômes est un roman dur qui tient son lecteur en halène grâce à des mystères et à une histoire personnelle prenante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code