Le royaume brisé

Troisième, et dernier, tome de la série du Chant des épines, Le royaume brisé conclut la trilogie de bien jolie manière.
Reprenant quelques mois après la conquête du royaume du nord qui venait à peine de s’unifier, le roman se divise entre de nombreux points de vu en suivant les divers épines survivantes et des personnages proches de ses derniers. Entre rébellion, apprentissage, illusion et recherche d’alliés les épines ont fort à faire pour tenter de libérer leur royaume des forces d’invasion de l’Empire de l’Est.
Sans vouloir déflorer l’intrigue, ce dernier tome apporte de nombreuses réponses et dévoile un conflit plus vaste, plus ancien et mettant en scène des personnages très puissants. C’est d’ailleurs peut-être le seul reproche que je pourrais faire au royaume brisé : le sentiment que pas mal de fois l’auteur fait des clins d’œil aux lecteurs ayant lu les autres romans se déroulant dans le même monde (dans son futur si j’ai bien compris) en leur disant “vous voyez là vous avez la genèse de ce qui vient après !”). Ce n’est pas gênant, mais n’ayant pas (encore vu comme j’ai aimé cette trilogie) les autres roman cela se voit un peu trop.
Mais que ce petit bémol ne vous empêche surtout pas de vous plonger dans cette trilogie qui met en scène des personnages en nuance de gris et qui développe un monde entre magie et technologie fort intéressant.

2 réponses sur “Le royaume brisé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code