Juniper Wiles de Charles De Lint

Avec Juniper Wiles,  Charles De Lint revient après plusieurs année (près d’une grosse décennie si je ne m’abuse) à Newford avec un roman qui fait intervenir des personnages connus et de nouveaux.

Juniper est revenue à Newford après plusieurs années où elle a travaillé à Los Angeles comme actrice en jouant le personnage de Nora Constantine, une détective au croisement entre Buffy et Veronica Mars. Elle passe une partie de son temps maintenant a travaillée comme assistante pour l’artiste Jilly Copercorn.

Quand une personne veut l’engager comme détective, la prenant pour Nora Constantine, la réalité de Juniper se retrouve chamboulé : fantômes et personnages de fictions deviennent réel. Juniper, avec l’aide de Jilly,  se lance dans une enquête afin de découvrir un assassin et se faisant lever le voile sur le monde des esprits et des histoires…

Objectivement Juniper Wiles n’est pas le meilleur roman de Charles de Lint, mais c’est un retour agréable à Newford et surtout l’entrée d’une Urban Fantasy à la Buffy dans l’univers développé par De Lint. Une lecture agréable si ce n’est indispensable donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code