Jaunes Yeux de Stefan Platteau

Quatrième tome du Sentiers des astres, Jaunes Yeux fait suite à Meijo. Audible ayant publié la version audio de la saga, j’ai profité que ce quatrième tome soit sorti dans ce format une semaine avant sa sortie papier pour m’y lancer avec bonheur; Matthieu Dahan, le lecteur de la saga, est excellent et donne vie avec brio au texte de Platteau.

Les survivants de l’expédition vers le Roi diseur ont maintenant trouvé une face sage (une face gravée dans le bois d’un arbre) qui leur ouvre le chemin vers le trône où siège l’oracle. Ils s’y engagent donc avec toujours à leur trousse des forces néfastes. Le chemin les prépare à la rencontre avec le géant et recèle des surprises (les anciens peuples ne sont jamais bien loin).

Parallèlement le lecteur en apprend d’avantage sur le passé de la courtisane et de sa fille. Il y a des révélations sur leurs relations avec le monde des brumes (des esprits) mais aussi sur la manière dont la courtisane est devenue la Nacre du Nord. Platteau en profite d’ailleurs pour donner à voir la vie dans une ville de l’Héritage  et contextualiser comment la guerre civile en cours a débuté.

Finalement un troisième récit, plus discret, vient s’entremêler aux deux précédents : la famille de Manesh qui prend part à ce qui pourrait bien être la bataille décisive de la guerre civile.

Difficile d’en dire plus sans déflorer les différentes intrigues. Il me reste juste à dire que la plume de Platteau est toujours aussi agréable, que la construction de son récit toujours passionnant à lire. Les lecteurs qui n’ont que peu gouté le tempo des précédents textes resteront sur leur faim ici également. Personnellement je trouve ce tempo juste et j’apprécie de prendre le temps du récit.  Jaunes Yeux a aussi quelques révélations et les différents fils de l’intrigue font de plus en plus sens, la fin du roman me laisse par contre avec un cris : “la suite, vite la suite, je veux savoir..::”