Turning darkness into light

Se déroulant plusieurs décennies après la série des mémoires de Lady Trent (une suite de romans de Marie Brennan présentant les aventures d’une naturaliste étudiant les dragons dans un monde de low Fantasy faisant penser à notre monde de l’époque victorienne), Turning darkness into light suit une des deux petits filles de Lady Trent, Isabella Camherst, linguiste spécialisée dans le draconique ancien dans son travail de traduction d’un ensemble de tablettes anciennes présentant un mythe de création du monde de la civilisation disparue des draconiens.

Isabella est engagée pour réaliser cette traduction par un riche collectionneur, mais pas amateur d’histoire, Lord Gleinheigh. Il a trouvé les tablettes lors d’une expédition dans une zone peu réputée pour ses vestiges. Alors qu’Isabella débute sa traduction elle ne se doute pas qu’elle devra naviguer en terrain miné. En effet, une conférence sur l’avenir des derniers draconiens doit se tenir dans peu de temps et des tensions de plus en plus vive émergent entre amis des draconiens et groupuscule prônant l’humanité d’abord.

Le roman est formé d’extrait de journaux intimes, d’échange de lettres, d’extraits de presse et, au fur et à mesure que la traduction avance, des tablettes elles même. Le tout forme un roman très bien construit et haletant qui n’appelle pas à une suite.

A titre personnel j’ai beaucoup aimé Turning darkness into light que j’ai audio-lu. Je trouve que de l’ensemble des romans de Brennan se passant de le “monde de Lady Trent” c’est de loin le meilleur en terme d’ambiance et de rythme.

Within the Sanctuary of Wings

Dernier tome des mémoires de Lady Trent de Marie Brennan, Within the Sanctuary of Wings clot la série avec la grande découverte de Lady Trent qui modifia la connaissance des dragons et du très ancien Empire draconique.
Toujours écris à la première personne, ce dernier tome se déroule dans l’équivalent imaginaire de l’Himalaya à la recherche du cadavre d’un dragon inconnu découvert dans les glaces. Rapidement séparé de son groupe de rechercher, Isabela Trent passera du temps dans une vallée reculée où elle fera une découverte majeure.
Toujours aussi bien écrit, Within the Sanctuary of Wings termine la série de manière satisfaisante sur des révélations et découvertes qui répondent aux principales interrogations soulevé par la série. Peut-être parfois un peu prévisible, je l’ai trouvé un peu en dessous du reste des romans de la série. Il n’en reste pas moins que c’est une lecture indispensable pour celui qui aime dragons, ère victorienne et aventures.

In the Labyrinth of Drakes

Quatrième tome des mémoires de Lady Trent, la célèbre naturaliste étudiant les dragons (la série se passe dans un XIXe siècle ressemblant au notre, mais dont les nations sont imaginaires, où les dragons existent).
 
In the Labyrinth of Drakes narre les recherches qu’elle a effectué, pour le compte de l’armée Scirling  (L’Angleterre) dans le désert d’Akhia afin de développer une méthode d’élevage des dragons pour que l’armée puisse utiliser leurs os, une fois préservé, comme matériaux de construction.
 
Son séjour sera bien sur émaillé de nombreuses péripéties (enlèvement, sabotage, tentative d’assassinat, etc.), d’un soupçon de politique, de relations personnelles parfois compliquées, de réflexion sur la place des femmes et de découvertes.
 
La série sur “Lady Trent” est bien écrite et mélange aventures, politiques et découvertes sur les dragons de manière heureuse. In the Labyrinth of Drakes est totalement dans le ton et au niveau des autres volumes de la série. J’attend le suivant avec curiosité et impatience.

Voyage of the Basilisk

Troisième tome de la série sur la vie de Lady Trent, célèbre naturaliste qui passa sa vie à étudier les dragons (dans un monde imaginaire mais qui fait furieusement penser au notre durant le XIXe siècle.
Voyage of the Basilisk narre, ainsi, à la première personne, le troisième voyage de recherche de Lady Trent. Il s’agit ici d’une aventure au connotation maritime puisque le Basilik est le nom du navire sur lequel la naturaliste embarque, avec, entre autre, son fils et sa nourrice,  pour un voyage du plusieurs années autours du monde.
Le lecteur découvrira ainsi une partie de “l’Amérique central”, et son dragon à plume, de “l’Asie”, une sorte de Chine-Japon, mais surtout “l’Océanie” où se déroule la seconde moitié du roman et où Lady Trent se retrouve, suite à une tempête, à passer plusieurs mois sur une île où elle jouera un rôle important dans la vie politique des natives, mais aussi de son pays d’origine. Le tout bien sur en étudiant les serpents de mer et en mettant à un jour un secret disparu de l’ancienne civilisation qui a laissé des traces dans le monde entier.
Toujours aussi plaisant à lire, j’ai trouvé ce troisième tome un ton en dessous des deux précédents. Cela est sans doute du à une intrigue scindée en deux parties : le voyage proprement dit, très éclaté géographiquement, et une intrigue plus politique et local (dans la seconde moitié du roman) qui est aussi plus intéressante.
J’attends néanmoins avec curiosité et plaisir le tome suivant.

The Tropic of Serpents

The Tropic of Serpents: A Memoir by Lady Trent est le second volume des mémoire de Lady Trent, une biologiste étudiant les dragons dans un monde fantastique qui ressemble fortement au monde du dix-huitième – dix-neuvième siècle.
Ainsi, après avoir narré le début de sa carrière dans le premier tome, Lady Trent (puisque la série est écrite à la première personne, ce qui rend admirablement bien en livre audio) continue la présentation de ses mémoires avec le récit des années qui suivent son retour en “Angleterre” de première expédition et sa seconde expédition qui se déroule dans les marais/jungles “d’Afrique”.
Le lecteur trouvera ainsi le récit de cette seconde expédition organiser afin d’étudier les grands serpents africains. Au menu : politique étrangère, long mois dans des marais hostiles, apprentissage auprès de la population locale, épreuves initiatiques, conflits et découvertes sur la biologie des dragons.
J’aime toujours autant cette série d’aventure fort sympathique.
Lu dans le cadre du challenge SFFF au féminin

http://ledragongalactique.blogspot.ch/2014/03/challenge-sfff-au-feminin.html?showComment=1394271167545#c7928591275848414423

A Natural History of Dragons

A Natural History of Dragons: A Memoir by Lady Trent de Marie Brennan est la première partie des mémoires, imaginaires, de Lady Trent, une femme de qualité et de bien qui a consacré sa vie à l’étude des dragons.

Se déroulant dans un monde imaginaire qui rappel très fortement notre monde du dix-huitième et dix-neuvième siècle, avec l’héroïne vivant au Royaume-Uni et originaire d’une famille de la petite bourgeoisie, A Natural History of Dragons est consacré à l’enfance, l’adolescence et l’entrée dans la vie adulte de Isabella. Fascinée par les dragons depuis son enfance, à une époque où les connaissances scientifiques sur ces animaux sont peu développées et où les femmes sont fortement contraintes par la sociétés, Isabella trouve un maris relativement ouvert à ses “lubies” et qui accepte de partir avec elle dans une expédition scientifique dans les montagnes de ce qui serait, dans notre monde, la Russie, afin d’étudier les dragons des roches.

Cette expédition, dans la région de Vystrana, va lui permettre de démontrer ses aptitudes à l’étude des dragons (biologie et éthologie) et lui faire vivre de nombreuses péripéties. Les dragons, en effet, attaquent de plus en plus fréquemment les hommes, ce qu’ils ne faisaient pas avant. Pour ajouter aux difficultés, le seigneur de village qui les accueille est étrangement absent et la population légèrement hostile à leur présence. Ajoutez à cela les manœuvres du représentant du Tsar et des contrebandiers et vous obtenez tous les ingrédients d’un roman d’aventures et d’intrigues.

A Natural History of Dragons: A Memoir by Lady Trent est un roman passionnant qui m’a beaucoup plus. Le fait qu’il s’agit d’une autobiographie va particulièrement bien avec une version audio (la narratrice parle à la première personne) et le côté “monde victorien + dragons” m’a conquis. Le deuxième volume doit sortir cette année : je l’attend avec impatience et espoir que la version audio ne tardera pas derrière.