Le sang de la Cité de Guillaume Chamanadjian

Premier tome d’une double trilogie (La Tour de garde, divisée entre capital du Sud écrit par Chamanadjian et capital du Nord écrit par Claire Duvivier), Le sang de la Cité se déroule dans une grande mégalopole, la Cité, de type renaissance, dont les différents quartiers sont sous le contrôle de clans qui se font parfois des guerres mortelles.

C’est le cas du clan de la Caouane (tortue de mer) qui a exterminé il y a de cela une dizaine d’année un clan adverse. Nox et sa sœur étaient alors enfants et on été trouvés, enfermés, dans une geôle. Recueilli par le Duc Servaint, le chef du clan de la Couane, ils font maintenant partie de son clan.

Nox est un jeune homme très sociable qui travaille comme commis dans une épicerie fine réputée de la Cité. Connaissant la ville et ses recoins de manière quasi surnaturelle il va se retrouver peu à peu embrigader dans les intrigues politiques de son clan qui veut ouvrir un canal traversant la ville.

Entre formation au jeu politique et à l’assassinat, Nox va découvrir peu à peu les secrets politiques et mystiques de la Cité…

Le sang de la Cité est un roman qui prend le temps de poser ses personnages, dont la Cité elle même, en déambulant dans les artères de la ville. A mon sens c’est sa grande force, celle de poser une ville avec sa vie quotidienne, mais aussi ses secrets mystiques et sa mythologie. Le personnage de Nox est attachant mais presque un peu benêt alliant une connaissance de la ville quasi surnaturelle à une naïveté naturelle qui le fait tomber dans des pièges politiques mortelles à plusieurs reprises. Je suis vraiment curieux de connaitre la suite et le premier tome de sa trilogie sœur.

2 réponses sur “Le sang de la Cité de Guillaume Chamanadjian”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code