L’ascension de la maison Aubépine

Second roman de Aliette de Bodard se déroulant dans un Paris détruit par une guerre magique et dominé par des maisons contrôlées par des anges déchus, L’ascension de la maison Aubépine, lu en version original (anglais), est un bon roman qui se centre sur la maison Aubépine (après que le premier tome ait été centré sur la maison Flèche d’argent); le lecteur y retrouvera d’ailleurs certains personnages.
Multipliant les points de vue (une alchimiste retournant sous la coupe de la maison Aubépine, un immortel cherchant un moyen de ressusciter un ange, un dragon espion, la compagne d’un ange), le roman se centre sur le rapprochement entre la maison Aubépine et le royaume de dragons asiatiques cachés dans/sous la Seine.
Rongé par un trafic d’essence (des os d’anges réduits en poudre, permettant de manipuler une magie puissant mes drogues addictives aux effets mortels), faisant face à une rébellion, le royaume draconique n’a plus le choix et doit chercher des alliances s’il compte survivre. Un mariage avec le dirigeant de la maison Aubépine, le cruel et puisant Asmodeus, semble être le seul chemin possible….
Bien entendu derrière ce scénario se cache des intrigues plus vastes et/ou plus personnels. Le destin de plusieurs personnages va se croiser et déterminera le destin de la maison, qui pourrait bien chuter également, et celui du royaume draconique….
Avec L’ascension de la maison Aubépine Aliette de Bodard livre un roman haletant, qui se double d’une consécution d’un monde dangereux et séduisant : une vraie réussite. Il semblerait qu’un troisième tome soit en cours de rédaction, je ne peux que m’en réjouir….

Une pensée sur “L’ascension de la maison Aubépine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code