Dimension Necropolice

A la base, Necropolice est un jeu de rôle se déroulant au Brésil et qui permet de jouer des inspecteurs de police ayant des dons de médium. De ce jeu (qui se trouve dans ma collection mais que je n’ai pas encore pris eu le temps de lire), est né une anthologie de nouvelle : Dimension Necropolice.
Je m’attendais à des nouvelles typées fantastiques, mâtiné de policier; le recueil en fait s’apparente plus à un recueil de nouvelles policières où le fantastique est présent mais, globalement, de manière relativement légère. Dimension Necropolice est d’ailleurs une très bonne surprise et j’ai pris grand plaisir à le lire.
“Ma Baunilha” de Benoît Attinost, narre une histoire d’amour entre un psychopathe et une jeune fille. L’histoire est racontée du point de vue du psychopathe et la chute est, comment dire, “savoureuse” ?
“Duo” de Maxime Plasse décrit l’enquête d’un flic hanté. Je dois admettre que la nouvelle ne m’a pas spécialement marquée et, qu’à la fin de ma lecture du recueil, son histoire reste floue…
“Diablo nao morre para sempre” de Chris Debien est une des très bonne nouvelle du recueil. Elle suit la trajectoire d’un flic infiltré dans un gang qui, après avoir du faire les pires bassesses pour faire avancer sa mission, décide de revenir vers sa femme (qui le croit mort) et son supérieur (qui est le seul au courant de sa mission). Bien évidement les choses ne vont pas se passer comme prévu et la mission se révéler avoir d’autres motifs que la justice.
“Comme un léger goût de cendre” de Thomas Hervet narre une enquête sur fond de vengeance, mais les enquêteurs sont-ils vraiment si blanc que cela. Une autre bonne nouvelle du recueil.
“Mort en deux temps” de Fabien Clavel est une sympathique enquête dans le milieux des télénovelas, avec une victime, son fantôme et de la drogue.
“Morceau par morceau” de Mahyar Shakeri suit le travail d’un légiste. Celui-ci se révèle néanmoins être plus sombre que ne le laisse penser la première partie de la nouvelle.
“La tête de l’emploi” de Julien Heylbroeck se déroule dans la forêt amazonienne. Un des pilier de la section Medium, O Ghoul, enquête sur la mort de trois jeunes dans un village reculé : magie noire, esprits, trafic de drogue et chantage sont au programme d’une enquête fort sympathique.
“Destination Petropolis” de Fabien Fernadez est une nouvelle assez décousue où j’ai l’impression de ne pas avoir eu les codes pour bien la comprendre. C’est dommage car le pitch de départ est fort sympathique : un avion de trafiquant de drogue se fait intercepter par l’aviation brésilienne car il était sur le point d’entrer dans l’espace aérien d’un avion ministériel.
“Ghostalk” d’Eric Nieudan réunit des éléments disparate pour comprendre le destin de l’inventeur du “facebook” permettant de communiquer avec les morts. Une autre très bonne nouvelle du recueil.
“Règlement de compte à Sao Batista” de Nicolas Cluzeau est une enquête de format assez classique : un meurtre, une vengeance, le tout lié au passé d’agent infiltré d’un des inspecteurs. Le twist : le coupable est déjà mort….
“10 Feuillets” de Franck Plasse est une habile enquête, présentée sous forme de feuillets (qui font eux même partie de l’histoire) sur un meurtre d’une voyante. L’auteur se paie même le luxe de faire un crossover entre l’univers du jeu Necropolice et celui de BIA.
“Août 1972” de David Bray est une nouvelle étrange se déroulant dans les années 70 dans une asile psychiatrie d’où trois gamins tentent de s’enfuir. Si la nouvelle est assez fascinante, je n’ai pas compris ce qu’elle faisait dans ce recueil….
“Pour Rosa” de Charlotte Bousquet est une enquête sur une jeune fille de 16 responsables de trois meurtres. Elle assume totalement et veut un procès pour raconter son histoire. Une nouvelle dure sur le viol et l’indifférence de la justice. La fin est, malheureusement, un peu abrupte pour moi.
“Consommé” de Sandy Julien se déroule dans un restaurant select, à une seul table, où le personnelle change souvent, surtout lorsque la viande vient à manquer dans le frigo. Une bonne nouvelle avec peu, pas ?, de lien avec le jeux de rôle.
Au final, je ne peux que conseiller Dimension Necropolice, un recueil de nouvelles policières (mais pas que) avec une touche de fantastique. La lecture est accessible à ceux qui ne connaissent pas du tous le jeu de rôle, ce qui est une bonne chose.
Rentre dans le cadre du challenge nouvelles et novellas.

3 réponses sur “Dimension Necropolice”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code