Deux heures-lumières

J’ai lu, il y a peu, les dernières novellas publiées dans l’excellente collection “une heure lumière” du Belial.

Helstrid de de Christian Léourier se déroule dans un futur lointain; l’homme a établi des colonies sur d’autres planètes dont notamment Helstrid un monde froid, toxique et dangereux où une petite colonie minière est établie. Malgré les IA et les différents systèmes automatisés, des hommes et femmes occupent la colonie. C’est le cas de Vic qui a quitté la Terre pour échapper à une rupture amoureuse. Lors d’un voyage de routine où il supervise un convoie de ravitaillement composé de trois véhicules totalement automaties, la planète va lui réserver une, mauvaise, surprise. Une novella sur les relations hommes/machines bien écrite et prenante.

Les meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson se situe elle dans le registre de l’horreur/fantastique. Le lecteur est invité à suivre l’histoire de Molly Southbourne, de sa jeunesse recluse dans une ferme avec ses parents à sa vie de jeune femme débutante, en passant pas son adolescence rebelle. Mais c’est surtout que Molly a un secret et une malediction : son sang, une fois versé, produit des doubles d’elle même qui finissent toujours par essayer de la tuer. Une novella violente et dérangeante qui prend aux tripes.

Le diseur de mots

Premier tome d’une nouvelle série de Fantasy, La lyre et le glaive,  (trilogie si j’ai bien compris), Le diseur de mots de Christian Léourier construit un monde de Fantasy sympathique peuplés d’humains (et de presque humains) et dont la stabilité est assuré par l’axe divin, la personification des divinités sur le monde.

Mais loins de ces grandes questions théologiques le roman s’attache au pas de Kelt, un diseur de mots. Outre qu’il ne peut pas mentire, Kelt est parfois visité par la Vérité et les mots qu’il prononce alors, bien que souvent cryptique, deviennent vraie.

Il ère espérant pouvoir retrouver une foret mythique dont il a été chassé. Mon son destin prend un tournant inattendu lorsqu’un pont s’effondre et que le gardien du pont l’accuse d’être responsable de la tragédie. Débute alors une cheminant qui vont le lancer sur sa destinée, accompagné d’une femme du peuple des étoiles, un peuple nomade forgeron, d’un guerrier et, plus tard, d’un lettré.

Le tout alors qu’une religion unique, le culte de la Lyre, se développe et que des intrigues politiques se déploient pour mener à la guerre.

Le diseur de mots est bien écrit et agréable à lire, il représente une mise en place pour des évènements que l’on sent importants. J’attend la suite avec curiosité.

Sitrinjêta

Sympathique roman de SF/Space Opera, Sitrinjeta de Christian Léourier se déroule dans un futur lointain ou l’humanité, les Solariens, peuvent se déplacer dans les étoiles et interagir avec les autres races qui l’a peuple (les humanoïdes n’étant de loin pas le type de races la plus répandue).
Le lecteur est donc amené à suivre une expédition mené par le Solarien Hénar Log Korson, une sorte de roublard/aventurier/contrebandier qui poursuit le rêve de trouver un vaisseau ayant été construit par une race disparue et ancienne, presque un mythe.
Pour ce faire il acquiert un ancien artefact au près d’un trafiquant influant espérant ainsi pouvoir entrer dans le vaisseau. Le roman raconte le voyage menant au vaisseau; voyage constitué de nombreuses péripéties : pirates, belle passagère, rencontre avec l’administration, embargo d’une planète en guerre et complots diverses (tous le monde tentant de manipuler tous le monde) pour atteindre une fin plus mystique que ce à quoi je m’attendais.

Sitrinjeta est un roman bien écrit et bien mené. S’il n’est pas le chef d’œuvre de son auteur, il remplit clairement son contrat de divertir et cela est déjà très bien.

Dur Silence de la Neige

Se déroulant au XVIe siècle, Dur Silence de la Neige est un roman court de Christian Léourier qui narre la fin d’une traque; celle de Mazé, un ancien soldat, poursuivant un sanglier particulièrement intelligent, gros et dangereux.
 
La traque de Mazé le mène au Chambon, un village perdu dans la montagne. Reçu avec méfiance par les montagnards, il s’installe néanmoins parmi eux, avec la veuve de l’un d’entre eux et son fils boiteux. Poursuivant sa traque, Mazé s’insert peu à peu dans la vie du village, et ses nombreuses relations faites de proximités et de rancœurs propre aux petites communautés, avant de terminer, en hiver sa traque de manière tragique.
 
Dur Silence de la Neige est un beau roman terriblement bien écrit et dont l’histoire profondément humaine, au niveau de la vie intérieur de Mazé mais également des relations entre personnes, m’a beaucoup plus.