La troisième griffe de Dieu de Adam-Troy Castro

La troisième griffe de Dieu est un roman qui se déroule quelque temps après Émissaires des morts. Le livre est formé du roman éponyme et d’une nouvelle dispensable, Un coup de poignard.

Andrea Cort est maintenant procureur spécial du Corps diplomatique, son travail n’a pas changé fondamentalement mais elle est maintenant totalement libre de choisir les cas qu’elle prend et n’a plus vraiment de supérieur. Elle a également un nouveau but (les lecteurs du premier roman verront de quoi je parle) et un nouvelle amant et “associé”.

Invitée par la riche famille de marchand d’armes Bettelhine sur leur planète, Xana, Adrea est victime d’une tentative d’assassinat dès son arrivée sur la station orbitale de la planète. Prenant place dans un luxueux l’ascenseur  spatial avec des membres de la famille et quelqu’un de leurs proches conseillés et invités, Andréa doit gérer le sabotage de l’ascenseur et découvrir le(s)quel(s) des présents est un assassin et un saboteur.

Devant naviguer entre petits et gros secrets, l’enquête d’Andrea lui en apprendra d’avantage sur la famille  Bettelhine , sur la raison de son invitation et sur son propre passé.

La troisième griffe de Dieu est un roman très sympathique à lire (enfin audio-lire dans mon cas, avec la même excellente lectrice que le tome précédant: le tout en VF) et qui propose à la fois un crime en huis-clos et des révélations faisant évoluer Andrea Cort. Quelques répétions d’informations dans le texte semblent parfois un peu superflues, voir lourdes, mais globalement elle ne gâche rien au plaisir de la lecture de ce roman.

Edit : chronique modifiée le 04.09.21 suite à une erreur de compréhension de ma part sur la chronologie des textes.

Émissaires des morts de Adam-Troy Castro

Bien que je préfère en général lire les ouvrages écrits en anglais dans leur langue d’origine, j’ai profité ici de la sortie, en version audio, de la traduction française de Émissaires des morts de Adam-Troy Castro pour l’audio-lire. Le fait que, de plus, cette édition contient quatre nouvelles en plus par rapport à l’édition anglaise du roman a aussi, je l’avoue, joué.

Les quatre nouvelles et le roman (présenté sous forme chronologique de l’histoire) forment la première partie de la vie de Andrea Cort, une femme qui travaille pour le procureur général du Corps diplomatiques du Système Mercantile, le bras diplomatique de l’ensemble des systèmes humains chargé de traité avec les espèces non-humaine.

Dans ce lointain futur où l’humanité vit dans les étoiles, Andrea Cort est une petite célébrité; en effet alors qu’elle avait huit ans elle a survécu à un mini-génocide où des familles de deux races qui cohabitaient pacifiquement se sont entre-tués dans une folie aussi meurtrière que passagère. Considérée comme une criminel par certains, Andra Cort s’est construite une carapace de froideur et de détachement qui lui sert à résoudre les enquêtes les plus complexe.

Ce sont ces enquêtes qui sont présentée ici. Quatre nouvelles pour débuter qui présentent quatre enquêtes dans quatre contextes différents. Elles permettent de poser le personnage et l’univers avant Émissaires des morts, le roman qui donne son titre au livre.

Là, Andrea Cort est envoyée sur une station spatiale appartenant aux IA source, une race ancienne d’intelligences artificiels, qui y’on créé la vie sous la forme d’une race sentiente. Là un contingent humain du corps diplomatique étudie cette race sentiente. Mais voila, un membre du corps a été assassiné et si tous pointe dans la direction d’un meurtre exécuté par les IA, celles-ci ne doivent pas être impliquée et Andrea doit comprendre ce qui se passe dans la station tout en trouvant un coupable “passable”…

Cette enquête va avoir un impact majeure sur la vie de Andrea Cort et éclairé son passé d’un jour nouveau…

Émissaires des morts est un excellent bouquin qui mêle science-fiction et roman noir avec brio.